On a aimé

Modifier "On a aimé"

Cette page accueille les coups de cœur des diwanais : spectacles, livres, films, expositions  ayant un rapport avec l’objet de notre association.

Carmen

Dimanche 19 Avril 2015- Ormes (45)

carmen

Une fois de plus le Service Culturel de la Mairie d’Ormes nous a gâtés avec cette version sublime d’un des opéras français les plus connus, un opéra méditerranéen, parfois qualifié « d’espagnolade ». L’intrigue se passe à Séville et raconte les amours tumultueuses et tragiques de la belle gitane Carmen et du sergent Don José.

Qui ne connait cet air célèbre ..?

L’œuvre écrite pour un orchestre a été adaptée  pour un quintette de cuivres. (Travail titanesque en amont). Les chœurs étaient  assurés avec maestria  par les élèves de l’école de musique d’Ormes. Salle comble et standing ovation pour ce splendide spectacle de grande qualité. Un grand coup de chapeau à Christophe Bennet et au service culturel de la Mairie d’Ormes qui mettent  la culture  à la portée du grand public .

(Manifestation en entrée libre sur réservation) .

Allez , on ne résiste pas au plaisir de vous mettre les dernières secondes   filmées dans la salle François Rabelais à Ormes.

https://youtu.be/3hMcpA6L1OM


Calligraphie live

Notre ami Salih ,le calligraphe orléanais a mis en ligne une très belle vidéo de calligraphie live sur un texte de Mahmoud Darwich.

Vous avez même la traduction


2014 -Le Maroc à Paris …

Pour en  finir avec les clichés, avec la vision réductrice d’un pays dont la situation géographique à l’exact croisement de l »Occident et de l’Afrique en fait  le creuset  de multiples cultures, allez donc faire un petit tour à Paris! La capitale nous offre rien moins que quatre expositions remarquables que nous avons testées pour vous.

Commençons par le plus célèbre des musées parisiens, le Louvre  ! Même si vous pensez tout savoir sur l’histoire des Almohades et des Mérinides, ne manquez à aucun prix l’exposition  le Maroc Médiéval » .

index

http://www.louvre.fr/expositions/le-maroc-medieval-un-empire-de-l-afrique-l-espagne

D’une remarquable clarté elle  nous permet en suivant le fil chronologique de comprendre le vaste espace politique marocain et andalou entre le 11° et le 14 siècle: les  lieux de pouvoir, les luttes , l’enchaînement des dynasties, l’évolution des pratiques religieuses, les échanges . L’ empire  rayonnait à son apogée de la Mauritanie à Saragosse,  du Portugal à Tripoli. Son influence s’étendait jusqu’en Orient.  Les quelques  300 œuvres présentées font partie des plus belles réalisations de l’époque :  soieries parfois conservées avec les reliques de nos cathédrales, rarissimes manuscrits calligraphiés et enluminés, éléments décoratifs d’architecture, portes, pièces de monnaies,bijoux, poteries .

Particulièrement remarquables

– trois chaires de la prière du vendredi (minbars), les plus vénérables du royaume chérifien.

– deux lustres millénaires qui ornent  d’habitude la mosquée de la Qarawiyyin à Fès

– une réplique du griffon qui dominait le toit de la Cathédrale de Pise

Cette exposition  redonne sa place à la composante berbère et rappelle au passage l’évolution de l’islam au Maroc. Un rappel utile pour ceux et celles qui confondent l’islam malékite et le wahhabisme . Les « veuves noires » gantées qui hantent nos rues au grand dam des féministes suivent en effet des rites nouvellement importés  d’Arabie Saoudite et ne témoignent en rien de leur attachement à l’islam malékite ou à  la culture maghrébine.

Cette exposition  donne des clés pour comprendre le Maroc Contemporain.

« Le Maroc Contemporain » c’est justement le nom de cette autre exposition majeure, présentée par l’institut du Monde Arabe.

index

http://www.imarabe.org/exposition-ima-13685

Sur 2 500 mètres carrés, le visiteur est invité à un voyage  à travers l’incroyable effervescence de la scène artistique marocaine contemporaine. Toutes les disciplines sont réunies : arts plastiques, design, vidéo,photo, sculpture,  peinture, architecture, mode, musique, littérature. C »est un véritable bouillonnement artistique et culturel  et l’expression même de  la diversité culturelle, linguistique, ethnique et confessionnelle du Maroc dont témoigne l’exposition du Louvre. Le Maroc est depuis les années 50  le berceau d’une renaissance artistique, la « Nyada », qui interroge le quotidien et le transcende. Une belle claque à ceux qui pensent qu’aucun art figuratif n’est possible dans ce pays, qu’une chape de plomb règne sur l’expression artistique. Des œuvres qui interpellent , qui surprennent , qui dérangent, notamment l’étage consacré aux femmes qui militent pour la liberté de disposer de leur corps. On aime ou on déteste mais cela ne peut vous laisser indifférent. Les 8O artistes qui exposent sont tous marocains et cela aussi est une grande première.

ima 1 v12

des liens complémentaires en liaison avec les deux expositions qui se font écho .

http://www.imaroc-contemporain.com

http://www.louvre.fr/sites/default/files/dp_maroc%20medieval_complet_def.pdf

Et en prime vous pouvez aller vous dépayser sous la gigantesque tente berbère montée devant l ‘I M A ,vous faire dédicacer un livre à l’étage des écrivains, ou assister à un des nombreux concerts proposés.

installation-tente-ima-paris-monde-arabe-maroc-2

Nous avons adoré les ‘rbab fusion ».

https://www.youtube.com/watch?v=4mevi9WLmMU

Et ce n’est pas tout!

Car même  si Jack Lang que l’on peut croiser au passage-  a organisé là un événement de grande envergure,   le premier festival parisien à mettre l’art contemporain marocain  à l’honneur en 2014 a commencé dans un lieu moins connu que l’ I M A : Il s’agit  de l’institut des Cultures d’Islam, installé au cœur  du Quartier de la Goutte d’Or. L’exposition « Identités » y réunit six artistes marocains contemporains sur deux sites ouverts au grand public, celui qui ne va pas forcément au musée .  La démarche artistique est la même. Ces œuvres sont issues des tensions et des paradoxes de la société marocaine. Dépêchez vous c’est fini le 21 décembre .

http://www.institut-cultures-islam.org/exposition/identites/

Enfin si vous êtes malgré tout nostalgiques du Maroc des orientalistes vous pouvez allez faire un petit tour à l’exposition

« Objets dans la peinture ,souvenirs du Maroc.  »

http://www.louvre.fr/expositions/objets-dans-la-peinture-souvenir-du-maroc

L’exposition, en lien avec « Le Maroc médiéval.présente, dans l’atelier même de Delacroix  en regard de peintures et de dessins, les objets qu’  il a rapportés de son voyage en Afrique du Nord en 1832.

 


Exposition Château de Saint Jean le Blanc-Vendredi 21 Novembre 2014

Notre ami le peintre Salah Berhmani qui a exposé deux fois lors de manifestations organisées par Diwan-Centre vous invite au vernissage de l’exposition  avec trois autres artistes orléanais Gabrielle Bielinski, Michel Fleury et jacques Dumery le Vendredi 21 Novembre.à 18h 30, au Château de Saint Jean le Blanc. L’exposition sera ouverte tous les jours de 14H à 19H du 21 au 30 novembre.

Venez nombreux!

 

Laisser un commentaire

Connecté en tant que leDiwanais. Déconnexion ?