Tous les billets

Soixante-treize « Poilus » venus du Maghreb, morts pour la France à Orléans

11 novembre 2022 : A l’heure où nous commémorons les morts pour la France en 14/18, n’oublions pas les quelque 260 000 soldats venus du Maghreb morts pour la France qui reposent, lorsqu’on a pu leur offrir une sépulture dans les carrés « musulmans ». Bien peu de familles ont été informées sur place du lieu de leur sépulture et il s’avère bien difficile de retrouver des descendants. Soixante-treize soldats venus d’Afrique du Nord sont morts à Orléans pendant la grande Guerre. Soixante-sept d’entre eux reposent dans le carré militaire du Grand Cimetière d’Orléans. Qui sont-ils ? D’où venaient-ils? Pourquoi  Orléans? Diwan-Centre a mené l’enquête avec l’aide des Archives municipales d’Orléans qui ont relayé cet article sur leur site et publié un avis de recherche concernant un homme qui pose en gare d’Orléans. Cet article très documenté amènera peut être un jour des familles algériennes, marocaines ou tunisiennes à retrouver trace d’un aïeul mort à l’hôpital pour la France et reposant à Orléans.

Argelinos : Espagnols d’Algérie » du Levant espagnol à Oran » le 20 novembre 2021

L’événement diwanais qui nous tient à coeur parlera des « Argelinos », ces espagnols d’Algérie, qui représentaient la moitié des colons dans l’Oranais du temps de la colonisation française en Algérie et plus particulièrement des migrations du Levant espagnol vers l’Oranais. Entrée libre dans le respect des consignes sanitaires-Préinscription recommandée en copiant et collant ce lien dans votre navigateur . https://forms.gle/Lqvxg2bV9M98pfES9

Danse orientale, danses orientales et préjugés (4)

Le dernier chapître de cette série d’articles sur les préjugés autour de la danse orientale, thème du spectacle virtuel de Diwan Danses d’Orient, « DiWision » , concerne le plus tenace : le terme de « danse du ventre » comme si seul le ventre bougeait, comme si seul ce nombril éventuellement visible, comme si ce corps partiellement dévoilé était la seule chose à retenir d’un art millénaire.

Danse orientale, danses orientales et préjugés (3)

Messieurs, que vous arboriez un petit ventre, que vous soyiez bodybuildés, complexés par votre petite ou votre grande taille que vous soyiez chauve, ou chevelu…les danses d’Orient sont faites pour vous. Mesdames : moins coûteux et plus sain que la chirurgie esthétique : mettez vous à la danse orientale ! C’est une thérapie du corps et de l’âme. Le troisième volet de notre série d’article autour des préjugés sur la danse orientale, thème de notre spectacle virtuel « DiWision » vous en persuadera !

Danse orientale, danses orientales et préjugés (2) :

Deuxième chapître de la série d’articles de Diwan-Centre autour des préjugés liés au terme de « danse orientale », thème du spectacle annuel de notre atelier »Diwan Danses d’Orient » : » Diwision ». La danse orientale serait-elle une danse exclusivement féminine ? N’y aurait-il qu’un seul style : la « bellydance » ? les hommes seraient-ils dépourvus de sensualité? A bas tous ces clichés!

Mémoire du judaïsme marocain

S’il est un sujet qui nous tenait particulièrement à cœur, c’est bien celui de la culture séfarade  parce que l’ on y retrouve toute la Méditerranée et toutes sortes de formes d’art :  la musique bien sûr, mais aussi les bijoux, les vêtements, la cuisine, le théâtre,  le cinéma, l’humour…

Présentation du sujet, des invités et de l’évenement