Argelinos : Espagnols d’Algérie » du Levant espagnol à Oran » le 20 novembre 2021

L’événement diwanais qui nous tient à coeur parlera des « Argelinos », ces espagnols d’Algérie, qui représentaient la moitié des colons dans l’Oranais du temps de la colonisation française en Algérie et plus particulièrement des migrations du Levant espagnol vers l’Oranais. Entrée libre dans le respect des consignes sanitaires-Préinscription recommandée en copiant et collant ce lien dans votre navigateur . https://forms.gle/Lqvxg2bV9M98pfES9

Nous sommes heureux de pouvoir vous annoncer que cet événement reporté deux fois du fait des contraintes sanitaires aura finalement lieu le 20 novembre 2021 à la Salle Madeleine. L’entrée est libre mais soumise aux contraintes sanitaires. préinscription conseillée ici :

https://forms.gle/Lqvxg2bV9M98pfES9

présentation vidéo de l’événement

Cet événement diwanais parlera des Argelinos, ces espagnols d’Algérie, qui représentaient la moitié des colons dans l’Oranais et plus particulièrement des deux villes jumelles et jumelées : Alicante et Oran. Leurs liens s’expliquent par

la proximité géographique : A peine 300 kilomètres séparent les deux villes.

une longue histoire commune  :

Oran fut fondée en 902 par des marins andalous du temps d’Al Andalus.

En 1509  elle était un des comptoirs espagnols.

.L’Oranie, département français de 1848 à 1962, a été une terre de peuplement à majorité hispanique dans l’Algérie coloniale française.

Lors de la guerre civile : des républicains se sont réfugiés en masse à Oran.

A l’indépendance en 1962  une partie des « argelinos » supposés revenir en France est repartie vers l’Espagne. D’autres sont rentrés en France. Ces espagnols d’Algérie, Argelinos, sont nombreux dans notre région.

Diwan-Centre accueillera pour parler de ces migrations Nord Sud et de la culture particulière de cette communauté espagnole qui représentait la moitié des colons installés en Oranie.

Jean Marie Blas de Robles : philosophe et écrivain orléanais

Anne Dulphy, professeur à l’école polytechnique

et le groupe de musique OcciMOr.

La librairie des temps modernes tiendra à cette occasion un stand de livres autour de ce sujet et Jean Marie Blas de Robles dédicacera son livre après la rencontre débat.

Une exposition » Espanoles en Argelia » prêtée par Juan Jamon Roca, enseignant à Alicante en liaison avec l’association lyonnaise « Coup de Soleil » viendra compléter cet événement qui nous tient particulièrement à coeur.

Laisser un commentaire

3 × un =