Musique Italo-Tzigane

La légende rapportée par le grand poète persan « Al Firdusi  » vers l’an 1000  attribue aux tziganes des origines indiennes.

« Le bon roi perse Bahram Djour fut ému par les plaintes de ses sujets le plus démunis. Ils réclamaient de la musique et voulaient faire la fète comme les riches. Bahram Djour obtiendra de son beau-père, le roi Shankal de Kanauj vivant dans la haute vallée du Gange, l’envoi de douze mille musiciens. Lorsqu’ils arrivèrent, le roi leur fit donner de quoi vivre en cultivant la terre : un âne, un bœuf et mille charge de blé chacun. Mais après un an, il les vit paraître complètement affamés ; car ils s’étaient contentés de manger leur bœufs et leurs blés. Irrité, le souverain leur conseilla de mettre des cordes de soie à leurs instruments, de sauter sur leurs ânes et d’aller vivre désormais … de leur musique ! »

La musique Tzigane est  la musique jouée par le peuple tzigane, qui descend de cette population venue d’Inde il y a un peu plus de  1000 ans. Ils ont ensuite migré vers différentes régions du monde vers le Sud Ouest et l’Egypte, ( d’où les diffentes apellations qui renvoient au mot « Egyptiens  » : gypsies, gitanos, gitans.. ), vers le Nord Ouest via l’Arménie et le Caucase. Vers la Grèce à partir du 13 ° siècle, et vers les autres pays du continent européen. On a coutûme de distinguer trois groupes : 

les Roms stricto sensu vivant principalement en Europe de l’Est, au Proche-Orient, en Amérique et en Australie, les Sintis ou Manouches vivant en France, en Italie, au Benelux et en Allemagne et les Gitans vivant dans le sud de la France, en Espagne et au Portugal.

L’Italie compte environ cent cinquante mille Tziganes. La plupart sont des Roms slaves originaires de Roumanie ou de l’ex Yougoslavie, arrivés après la chute de Ciaucescu ou pendant les guerres des Balkans. Beaucoup ont la nationalité italienne et sont citoyens européens ce qui n’empêche pas leur stigmatisation et une politique d’expulsion massive .

La musique tzigane est un reflet de leur histoire . Elle a voyagé et intégré des éléments de la musique traditionnelle locale.

Le chant est une véritable tradition chez tous les tziganes d’Europe Souvent, cela commence en une ballade langoureuse et nostalgique, puis, subtilement, le rythme s’accélère jusqu’à être entraînant et donne envie de danser.

La pétillante Tiziana Valentini s’est produite en 11 avril 2009 avec le groupe Zaw Zaw lors de l’évenement Diwan intitulé : ‘ Voix defemmes ». ( Cette video enregistrée dans un autre lieu.)