Accueil » Activités » « Nouba d’Or et de Lumière »- Izza Genini à Olivet

« Nouba d’Or et de Lumière »- Izza Genini à Olivet

Toujours dans le cadre de la semaine de la langue française et de la  francophonie d’Olivet le Jeudi 23 Mars à 18h 30 à la Mediathèque d’Olivet -espace Desfriches –

vous pourrez assister à la projection du film d’Izza Genini :

 » Nouba d’or et de lumière ». (bande annonce)

Quoi de plus diwanais que la musique  arabo-andalouse, pont entre  les deux rives de la Méditerranée  ? Souvenons nous du spectacle de Marc Loopuyt à Ormes .

 » les Deux Rives » -Ormes 2009

 La Nouba est sa symphonie,  et ce film long métrage montre comment ces poèmes chantés selon la tradition andalouse pure ont traversé le temps et les frontières .

Une occasion aussi de rencontrer  Izza Genini, une grande dame du cinéma, membre d’honneur de notre association qu’elle soutient activement depuis sa création . En témoigne cette « carte postale filmée »  envoyée lors d’un festival des Cinémas de la Méditerranée qu’elle n’a pas pu honorer de sa présence.
4 Mars 2008
festival international des films de Fribourg
auteurs  : Pierre-Yves Massot et Charly Rappo
Izza génini est née à Casablanca en 1942 dans une famille juive dont le père travaille comme marchand de céréales. En 1960, alors qu’elle a 22 ans, sa famille s’installe en France. A Paris, elle fait des études de Lettres et de Langues étrangères à la Sorbonne et à l’école des Langues orientales. 
Pour ceux qui ne la connaissent pas
Elle est surnommée la marraine du cinéma marocain. Réalisatrice, productrice et distributrice c’est grâce à elle que de nombreux films marocains ont pu être connus à l’étranger. car elle milite pour promouvoir les  cinémas « du sud » .   C’est en 1973 qu’elle a créé la société de production SOGEAV , aujourd »hui dénommée OHRA qui distribue entre autres le film « Transes »  qui parle du groupe mythique
« Nass El Ghiwane « , film de Maanouni que nous avons projeté à l’occasion de sa remastérisation en  présence  d’Izza dans la salle de spectacles  de l’université d’Orléans  » le Bouillon » en 2011.
                 
Izza  fixé sur la pellicule des pans entiers de la culture marocaine dans toute sa richesse . Amoureuse de la musique cela a donné naissance à une série de 11  films documentaires  regroupés dans un coffret DVD : « Maroc, Corps et âme ».
La culture berbère, la culture judéo marocaine, les fêtes,  autant de thèmes abordés dans son oeuvre que vous pouvez retrouver dans deux autres coffrets intitulés  » Hier le Maroc ».  Ainsi « Vibrations en Haut Atlas » que nous avons projeté en Janvier dernier lors de l’évenement « Yennayer 2967 » montre la vie quotidienne dans cette région montagneuse, dans cette nature à la fois belle et rude. On y laboure encore avec des animaux de trait. Les femmes et les hommes travaillent, peinent,  chantent et dansent cette vie de labeur. Un film émouvant qui vous parle d’un temps que les moins de vingt ans..
L’intégralité de sa production se trouve sur son site et il y aura bien sûr un stand  vente et dédicace  le Jeudi 23 après la projection et le débat avec le public.
Izza est si modeste qu’elle vous dira d’abord  qu »il y a tant de thèmes qu’elle n’a pas pu aborder. Elle ne vous dira pas non plus d’emblée qu’elle se bat pour le cinéma africain en général et qu’elle a écrit de nombreux articles.

 

 

 


Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.

Archives